• CRAZY STUPID LOVE

    Synopsis : A tout juste quarante ans, Cal Weaver mène une vie de rêve - bonne situation, belle maison, enfants formidables et mariage parfait avec sa petite amie du lycée. Mais lorsqu’il apprend que sa femme, Emily, le trompe et demande le divorce, sa vie « parfaite » s’écroule. Pire, dans le monde des célibataires d’aujourd’hui, Cal, qui n’a plus dragué depuis des lustres, se révèle un modèle d’anti séduction. Passant désormais ses soirées à bouder tout seul au bar du coin, l’infortuné Cal est pris en main comme complice et protégé d’un séduisant trentenaire, Jacob Palmer.

    De John Requa et Glenn Ficarra avec Steve Carrell, Ryan Gossling, Julianne Moore, Emma Stone, Analeigh Tipton, Jonah Bobo et Marisa Tomei

    Sortie le 14 septembre 2011

    Le titre n'est pas évocateur, l'affiche n'est pas forcément des plus accrocheuse, le casting est des plus hétéroclite mais quelle comédie exquise que voilà.

    Déroutante et intelligente où les deux réalisateurs s'amusent à nous dévoiler les secrets les plus retors de leur intrigue aux bons moments, ménageant leurs effets de surprise avec subtilité.

    Ils brossent surtout quelques portraits piquants. Le père de famille, candide et maladroit, le dandy classe et beau gosse qui papillonne de flirt en flirt jusqu'à rencontrer celle qui va tout changer, la femme paumée qui fait sa crise de la quarantaine, l'ado surdoué et amoureux, la maîtresse d'école nymphomane, la baby sitter qui se cherche, tous se croisent et se recroisent, s'affrontent, s'aiment, se détestent, s'engueulent, se fâchent, se retrouvent.

    Certes on ne s'attardera pas sur une réalisation loin d'être époustouflante mais plutôt sur un scénario brillant et inventif, des dialogues excellents (quelques répliques énormissimes), des situations parfois drôlissimes parfois émouvantes, et des scènes qu'on pourrait d'ores et déjà qualifier de cultes (la bagarre foutoir finale est géniale).

    S'y baladent allègrement des acteurs qui trouvent ici des rôles forts, profonds et bien étudiés.

    Steve Carell campe son personnage avec brio et trouve ici je pense le meilleur rôle de sa carrière face à Ryan Gossling qui a le vent en poupe en ce moment à Hollywood.

    Le jeune acteur canadien a, il est vrai, un indéniable charisme, porte le costume avec magnificence, promène son regard bleu avec intelligence et joue superbement. Déjà aperçu et apprécié précédemment dans diverses productions réussies, je lui prédis un bel avenir (prochainement aux côtés de mon adoré Bradley Cooper dans The place beyond the pines, ça promet !) ...

    Les rôles féminins ne sont pas en reste, n'étant ni des seconds rôles ni des faire-valoir.

    Julianne Moore vieillit bien et a toujours autant de charme, Emma Stone est une vraie révélation et Marisa Tomeï révèle un potentiel comique qu'on ne lui soupçonnait pas.

    Mais celui qui éclaire l'écran de sa bouille d'ange est sans nul doute le jeune Jonah Bobo, un adolescent prometteur auquel je souhaite le meilleur car il est vraiment très bon.

    Alors certes, on n'éclate jamais vraiment de rires francs (à part deux ou trois fois ...) mais on sourit souvent et je dirais même que j'ai pleuré à la fin, émue par certaines répliques qui m'ont touchée en plein cœur, telle "Quand tu as trouvé ton âme sœur, n'abandonne jamais". Cette phrase à elle seule résume un peu l'histoire d'amour que je vis actuellement, d'où mon émotion intense.

    Ce n'est peut-être donc pas une comédie à gags comiques mais plutôt lorgnant vers la comédie sentimentale mais très réussie car jamais larmoyante, jamais mielleuse, très bien écrite, percutante et efficace, fort bien rythmée, pleine de caches secrètes, de pochettes surprises, de feux d'artifices, de rebondissements jubilatoires.

    Réjouissant et jouissif.


  • Commentaires

    1
    heptanes fraxion
    Samedi 24 Septembre 2011 à 19:21
    limpide et honnête
    avec tous ces écrans de fumée survendus par des médias inféodés à l'industrie,je trouve ton blog salutaire à savoir limpide et honnête et bien écrit!voilà,c'est dit!Bon,c'est pas pour ça que je vais renouer avec le cinéma grand public que je trouve de plus en plus inepte mais bon...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :