• LA CLINIQUE DE L'AMOUR

    Synopsis : "La clinique de l’amour !" c’est "Urgences" traité à la manière de "Y-a-t-il un pilote dans l’avion ?" et "Un poisson nommé Wanda". Des histoires d’amour (torrides), d’argent, de trahisons (odieuses), dans une clinique au bord de la ruine, où s’affrontent John et Michael (chirurgiens), sournoisement manipulés par Samantha, une garce aussi cupide que fatale sous les yeux (magnifiques) d'une ravissante infirmière, du doux nom de “Priscilla”.

    De Artus de Penguern avec Artus de Penguern, Bruno Salomone, Helena Noguerra

    Sortie le 27 juin 2012

    Voilà bien longtemps que je n'étais pas allée au cinéma pour plusieurs raisons (pour cause de beau temps et manque de temps essentiellement !!) ... j'ai repris donc le chemin des salles noires ...

    Ce film m'attirait par son style atypique, son pitch simple et décalé, et surtout pour la présence à l'affiche de Bruno Salomone, comparse et compère de Jean Dujardin, qui n'a pas encore eu le même heur ... mais son heure viendra ... !!! j'en suis sûre ... car il en a le talent et l'étoffe ... ici, il est tout à la fois charmant, charismatique, stupide, influençable et attendrissant, jouant beaucoup avec ses regards tombants, ses sourires naifs et ses mimiques hilarantes ...

    J'ai été bien agréablement surprise par ce pastiche peu prétentieux et rigolo, bourré d'idées plus farfelues les unes que les autres, certaines cependant frisant le grotesque (l'ours oui euh bof ...), mais qui donnent au film un style particulier peu vu encore en France. C'est du pur burlesque à la sauce anglo-saxonne !!

    Avec un grand sens de la dérision et de l'auto-dérision, Artus de Penguern - qui adapte son propre one-man-show - signe une œuvre loufoque, kitchissime à souhait et complètement déjantée, pleine de clichés appuyés volontairement pour lui octroyer un ton comique et absurde assez singulier.

    Alors on adhère ou pas, personnellement je n'ai jamais ri aux éclats, mais bien souvent souri aux blagues idiotes, jeux de mots risibles, rythmes étranges ou situations peu communes ...

    La satire n'est pas du tout sérieux et, chose appréciable, ne se prend pas au sérieux ... la réalisation est à la hauteur de l'écriture : inventive et originale, fantasque et fantaisiste ...

    Je pense surtout que l'implication des acteurs y est pour beaucoup, chacun s'investit totalement jusqu'au summum du ridicule sans jamais en avoir peur, et accentue le trait caricatural jusqu'à un final grandiose ...

    Bruno Salomone est irrésistible, Helena Noguerra charmante en ravissante idiote, Artus de Penguern touchant en amoureux transi (c'est le cas de le dire !!) et Natacha Lindiger flamboyante en garce, clone parfait de Cate Blanchett dans le rôle de la méchante dans le dernier Indiana Jones ... et il ne faut pas oublier la présence au générique de Sofia Essaïdi en sosie de Jennifer Lopez jusqu'à même imiter son patronyme ... !!

    En tout cas, tous s'y amusent comme des gosses, leur énergie et leur enthousiasme sont communicatifs ...

    Le moins que l'on puisse dire est qu'on ne s'y prend pas la tête et que l'on ressort de là d'un pas léger et guilleret ...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :