• LE COEUR DES HOMMES 3

    Synopsis : Alex, Antoine et Manu rencontrent Jean, un solitaire, qui ignore les plaisirs de l'amitié. Peu à peu, ils apprennent à se connaître, à s'apprécier. Jean est touché par la complicité et l'affection qui nourrit leur relation, il découvre le bonheur d'être ensemble. Quand leurs aventures sentimentales et les épreuves de la vie les bousculent, ils se regroupent pour les partager, pour se tenir chaud. De confidences en éclats de rires, le trio redevient un quatuor.

    De Marc Esposito avec Marc Lavoine, Bernard Campan, Jean-Pierre Darroussin et Eric Elmosnino

    Sortie le 23 octobre 2013

    A l'affiche, d'emblée on part avec un a priori défavorable car on se dit que, sans Gérard Darmon, ce ne sera plus pareil.

    Oui effectivement, ce n'est plus pareil, mais ... il y a plein de mais ... de "bons" mais ... 

    Alors si l'on peut regretter un scénario des plus convenu et pas très inventif, des situations on-ne-peut-plus clichés, des idées pas vraiment nouvelles, et même quelques redites lourdes et indigestes des deux précédents, il faut tout de même reconnaître que le tout est bougrement bien écrit, surtout les dialogues souvent désopilants (voire parfois salaces mais sans tomber dans la vulgarité ... ou si peu ...) qui savent déclencher les sourires et rires aux moments choisis.

    Marc Esposito, pas un virtuose de la réalisation loin s'en faut, est un auteur de talent qui offre à ses acteurs une partition sur mesure ... il sait faire dire quoi à qui, donnant de l'épaisseur à ses personnages auxquels nous nous sommes imperceptiblement attachés au fil du temps.

    Il permet surtout au "petit nouveau" d'éclater à l'écran.

    Gérard Darmon n'est plus là certes, mais Eric Elmosnino le remplace plus qu'honorablement. Je dirais même, j'ose, c'est le meilleur des quatre. Peut-être surtout parce que les trois autres se (ré)confortent dans le "déjà fait" avant. Même s'ils le font très bien (ils sont tous bons avec une mention spéciale à Jean-Pierre Darroussin). Et que Eric Elmosnino apporte la touche de sensibilité, de fraîcheur et de modernité qu'il fallait pour que ce troisième opus ne soit pas qu'un simple copier-coller des deux premiers.

    La comédie s'avère somme toute éminemment drôle et plaisante ... si toutefois, dans les scènes avec leur compagne respective, l'on peut déplorer une certaine mièvrerie (accentuée par instants par des chansons additionnelles doucereuses, belles au demeurant, mais exacerbant un peu trop les gnangnantises), celles où ils sont tous les quatre réunis sont réellement excellentes. Les répliques (certaines peuvent devenir cultes assurément) fusent à tout-va, jaillissent à toute vitesse, avec une spontanéité et une aisance déconcertantes. Une sorte de ping-pong verbal, au verbiage choisi, fort réussi.

    Au final, l'on apprécie avoir passé du temps avec ces compères que l'on a plaisir à retrouver, toujours aussi sympathiques et touchants, charmeurs chacun dans leur genre : Alex, incurable cavaleur, Manu qui doit faire face à une situation difficile et Antoine qui se reconstruit après quelques histoires d'amour chaotiques ... enfin Jean, qui s'intègre parfaitement dans l'équipe, est le plus en retenue des quatre ... 

    En reste une série de portraits brossés avec générosité et sincérité, et une jolie ode à l'amitié, l'amour et la fidélité ... ou pas ... 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :