• LEGITIME DEFENSE

    Synopsis : Benoît, jeune père de famille, mène une vie heureuse et sans histoire. Un jour, son père détective privé, disparaît mystérieusement. Benoît va découvrir la part d’ombre d’un père qu’il pensait connaître. Et pour la première fois, il va devoir se battre pour sauver sa peau et protéger les siens.

    De Pierre Lacan avec Jean-Paul Rouve, Olivier Gourmet, Claude Brasseur et Marie Kremer                    

       Nouveauté


    Jean-Paul Rouve retrouve ici un peu le même type de personnage que dans l'excellent Poupoudiou ou comment un homme ordinaire se retrouve confronté à une situation extraordinaire. Ici, il recherche non seulement son père mais également ses propres repères, se forgeant une vraie identité au fur et à mesure où il découvre la vérité sur celui qu'il croyait si bien connaître mais qui dissimulait des parts d'ombre.

    Ce bon polar français, sec et claquant, bien rythmé, ponctué de flashes-forward permettant d'être immédiatement intrigués et de plonger au coeur du film, est plutôt bien écrit, mais surtout très bien réalisé, souvent caméra à l'épaule, ou encore à l'intérieur des véhicules (une course poursuite pour le moins originale). Même si parfois certaines incongruités et incohérences pointent leur nez (la fin est un peu limite je trouve), même si parfois on a une drôle d'impression que les dialogues sont bâclés (minimalistes pour mieux percuter), il offre de vrais moments de pure action, pas ébouriffants peut-être, mais tout à fait corrects et prenants.

    Pierre Lacan dépouille volontairement son récit et sa photographie pour mieux s'axer sur le déroulement de l'enquête et orienter le spectateur sur son personnage principal qui s'interroge sur ce qu'il est et sur ce qu'il veut être ou ne pas être.

    L'image est particulièrement soignée, il se dégage de l'ensemble une vraie énergie et une certaine simplicité qui rendent le film tout à fait regardable (à part quelques scènes un peu trop crues), par ailleurs bien interprété par, en tête donc, Jean-Paul Rouve tout à fait crédible et convaincant, complexe et introverti, qui parle peu mais bien, Claude Brasseur très étonnant, Olivier Gourmet qui a "de la gueule" et la jeune Marie Kremer (déjà vue dans la série Profiler), une révélation.

    Un bon suspense à multiples rebondissements et à l'atmosphère particulière, qui ne restera pas dans les annales et assez vite oubliable, mais tout à fait honnête et qui fonctionne bien, loin d'être désagréable à suivre et qui se laisse voir sans déplaisir ni ennui.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :