• LES CHEMINS DE LA LIBERTE

    Synopsis : En 1940, une petite troupe de prisonniers décide de s’évader d’un camp de travail sibérien. Pour ces hommes venus de tous les horizons, s’échapper de cet enfer ne sera que le début de l’aventure. Ensemble, ils vont parcourir plus de 10 000 kilomètres, à travers la toundra sibérienne glacée, traversant les plaines de Mongolie, les fournaises du désert de Gobi puis les sommets de l’Himalaya pour franchir la Grande Muraille de Chine. Certains s’arrêteront en chemin, d’autres ne survivront pas aux épreuves. L’Inde - alors sous contrôle anglais - est le but ultime. Mais la route est longue, les rencontres risquées, les conditions physiques épouvantables, et chacun a ses secrets ...

    De Peter Weir avec Jim Sturgess, Ed Harris, Saoirse Ronan, Colin Farrell                                                     

    Nouveauté


    La bande-annonce m'avait vraiment accrochée, et j'avoue le film aussi.

    Il lui manque peu de choses pour que je le qualifie de chef-d'oeuvre, un peu trop de bémols viennent atténuer mon dithyrambe !

    Et pourtant, j'ai adoré ce périple, à travers ces terres hostiles, d'un petit groupe d'hommes qui se retrouvent confrontés à la promiscuité, à la faim les conduisant souvent à des instincts primaires et sauvages, aux blessures, aux souffrances (tant morales que physiques) mais soudés jusqu'au bout dans l'épreuve.

    L'idée pourrait paraître rébarbative et ennuyeuse d'assister pendant deux heures à une interminable marche mais Peter Weir a eu le talent de l'agrémenter de scènes particulièrement puissantes et intenses, le talent de sublimer sa réalisation grandiose, dans des paysages splendides et desespérés, par des plans époustouflants et des séquences prenantes et poignantes. Le talent de réunir derrière sa caméra un groupe d'acteurs immenses, Ed Harris en tête qui m'a vraiment scotchée, me rappelant par moments d'ailleurs, par son faciès émacié, son regard bleu aiguisé et magnétique, ses traits marqués et son teint ravagé par le temps, Viggo Mortensen dans La route (à voir aussi absolument si vous ne l'avez déjà vu).

    Ed Harris (adoré dans le cultissime Abyss et dans des tas d'autres très bons films) a ici une classe folle et un charisme incroyable, apportant par petites touches d'humour un peu de légèreté évitant au film de tomber dans un drame plombant, et touchant dans sa relation avec la jeune fille.

    Colin Farrell, Jim Sturgess et Saoirse Ronan sont tout aussi excellents mais .. mais .. mais ..

    J'ajouterai quelques bémols qui m'ont quelque peu gênée.

    Tout d'abord, Peter Weir écourte un peu trop certaines scènes qui pourraient être intéressantes tout en, paradoxalement, étirant certaines autres à l'infini, mais rendant toutefois bien ainsi l'idée de la longue marche.

    Déjà, je ne sais pourquoi ni comment, j'ai loupé (ai-je fermé les yeux deux secondes ?) l'évasion en elle-même !! rapidement expédiée l'évasion même si ce n'est certes pas le sujet principal du film .... !!!

    Au milieu du film, Valka, interprété par Colin Farrell, impressionant dans ce rôle de criminel endurci, s'en va sans crier gare, sur une explication plus que vaseuse, alors que c'était un des personnages les plus marquants, et d'ailleurs je regrette un peu que ceux-ci ne soient pas un peu plus fouillés et approfondis au profit de longues séquences de marches qui parfois s'éternisent. Il aurait peut-être été pertinent de s'intéresser davantage aux sentiments et aux ressentis de chacun.

    Vers la fin, dans le désert, l'un des protagonistes disparaît dans l'indifférence la plus totale. De cinq, ils passent à quatre et personne ne s'en étonne !! Bizarre ...

    Bref, tous ces petits bémols m'ont un peu contrariée mais sans plus, vraiment emballée par ce film magnifique, qui touche du bout du doigt avec beaucoup de sensibilité la quête de la liberté, en abordant aussi des valeurs essentielles telles "la gentillesse", l'humanité, la solidarité. Imprimé par instants par de magnifiques envolées quasi-lyriques, par des scènes émouvantes, porté par une superbe musique, ce film est une vraie réussite, captivant de bout en bout, au final surprenant, qui mérite qu'on s'y arrête (d'autant qu'il est inspiré d'une histoire vraie) si l'on n'est pas trop regardants sur les petites imperfections du scénario.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :