• LES YEUX DE SA MERE

    Synopsis : Un écrivain en mal d'inspiration infiltre la vie d'une journaliste star de la télé et de sa fille danseuse étoile pour écrire à leur insu une biographie non autorisée. Pendant ce temps, en Bretagne, un garçon de 20 ans, Bruno, qui habite avec ses parents, ne sait pas encore les conséquences que toute cette histoire va avoir sur son existence.

    De Thierry Klifa avec Catherine Deneuve, Nicolas Duvauchelle et Géraldine Pailhas

    Nouveauté

     

    Je voulais absolument voir ce film dont la bande annonce m'a tant bouleversée, je n'aurais peut-être pas dû en ces moments difficiles pour moi. Je suis à fleur de peau, je pleure pour un rien, et là j'en ai versé des larmes !! Surtout dans la deuxième partie où le drame se noue. Dès que la voix de Serge Reggiani a résonné. Cet artiste me prend aux tripes et me fait irrépressiblement pleurer.

    Mais que c'est beau ! Ce film est magnifique de bout en bout, de la toute première à la toute dernière seconde, poignant, retournant, troublant, destabilisant, soutenu par ailleurs par une bande musicale de toute beauté.

    Thierry Klifa, qui co-écrit le scénario avec l'excellent Christopher Thompson qui signe à lui seul les dialogues, trouve le ton juste pour nous présenter le portrait d'une famille désunie en quête les uns des autres, cherche des réponses aux interrogations sur les liens maternels. La mère et la fille ne se parlent plus, le fils de cette dernière vit dans une famille adoptive aimante et fière de lui. Ils vont apprendre à se connaître.

    L'histoire est traitée avec pudeur et retenue, sans jamais tomber dans le mélodrame, ce que je craignais de prime abord, les premières scènes étant assez larmoyantes, j'ai eu peur de l'excès d'émotion. Je déteste qu'on me dicte quand il faut ou ne faut pas pleurer !! Mais non, le réalisateur a cette intelligence de donner à son film une certaine joie de vivre, une certaine légèreté et un ton résolument optimiste, malgré certaines scènes pesantes et pénibles. Il a l'intelligence de pulser l'ensemble grâce à un joli suspense qui maintient le souffle et l'intérêt tout le long. Il a l'intelligence d'avoir l'oeil et l'oreille absolus pour diriger au mieux ses acteurs.

    Il met une touche "lelouchienne" dans sa façon de filmer (il joue avec les travellings, les focales, les profondeurs de champ, et ses gros plans sont éblouissants) et du caractère dans son image stylée. Le passage où s'entremêlent les scènes du journal télévisé, les répétitions de boxe, et celles de danse est tellement bien fait ... abrutissant de maîtrise et d'émotivité.

    Son scénario, bien construit, se déroule avec fluidité, les destins parallèles peu à peu vont se croiser. Et le personnage de Mathieu après en avoir été l'instigateur, manipulateur et sans scrupule, en devient le spectateur impuissant et démuni. Pour peut-être au final en être le plus meurtri de tous.

    Catherine Deneuve dégage une classe folle lorgnant du côté de Claire Chazal lorsqu'elle présente son JT, Géraldine Pailhas est sensationnelle, sensuelle et d'une grâce infinie (toutes les scènes de danse, à l'instar du précédent, sont sublimes, elle s'est entraînée avec une étoile pour parvenir à une telle maîtrise de cet art ardu), le jeune Jean-Baptiste Lafarge est une sacrée belle découverte et je pense qu'il peut faire une belle carrière tant il est déjà mature.

    Mais je retiens surtout la prestation exceptionnelle de Nicolas Duvauchelle qui prend de l'étoffe, donnant à son personnage tourmenté beaucoup de sensibilité. Il m'a éblouie par son jeu nuancé et son charisme incroyable. A tomber par terre.


    Je regrette juste que les personnages de Marina Foïs (une actrice que j'adore) et de Jean-Marc Barr ne soient pas davantage approfondis mais il aurait fallu une demi-heure de plus au film qui serait devenu trop long, perdant au passage son intensité et son rythme soutenu.

    Mais c'est vraiment un très beau film, brillamment orchestré, qui m'a énormément touchée en plein coeur, porté par une pléïade de comédiens remarquables.

    J'ai beaucoup pleuré mais j'ai adoré.


  • Commentaires

    1
    Mardi 29 Mars 2011 à 21:45
    Bonsoir
    Je t'avoue que tu m'as donné envie de voir ce film. Merci et bonne soirée
    2
    Karim DIAF
    Mardi 29 Mars 2011 à 23:41
    Les yeux de Tsamère !
    Critique qui reflète exactement ce que j'ai ressenti et ce qu'est le film. Je n'aurais pas dit mieux...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :