• LUCY

    Synopsis : A la suite de circonstances indépendantes de sa volonté, une jeune étudiante voit ses capacités intellectuelles se développer à l’infini. Elle « colonise » son cerveau, et acquiert des pouvoirs illimités.

    De Luc Besson avec Scarlett Johansson et Morgan Freeman

    Sortie le 6 août 2014

    Avertissement

     

    Fan de Luc Besson et de Scarlett Johansson : il n’en fallait pas moins pour que je me précipite en salle alors même que je ne connaissais que vaguement le pitch et que je n’avais pas vu la bande-annonce … c’est donc "quasi-vierge" que je m'installe dans le fauteuil ... 

    Hélas, tandis que je m’extasie sur la qualité des effets spéciaux et de la réalisation – je n’en attendais pas moins de Luc Besson – je suis totalement désappointée, voire agacée, face à la faiblesse de l’écriture … déjà l’idée de base et l’intrigue me font irrémédiablement penser à celles de l’excellent Limitless (avec le non moins excellent Bradley Cooper …) … alors que Besson opte pour un traitement et un déroulement autres, il s’avère qu’il s’enlise un peu dans une montagne d’incohérences, de redites et de déjà-vus … non seulement il pompe royalement dans le scénario de Limitless donc mais également dans quelques-unes de ses propres productions dont il copie-colle des séquences entières … lorsque l’on sait que le film ne dure qu’une heure trente, ça fait peu de choses inédites à se mettre sous l’œil.

    Toutefois, le fait qu’il ne dure qu’une heure trente tourne à son avantage, gagnant ainsi en dynamisme et évitant de s’engluer petit à petit ...

    Car je ne veux pas être non plus totalement négative, il y a du bon, du très bon même dans Lucy. En fait il y a tout à la fois le pire et le meilleur de ce sait faire Luc Besson. Le résultat est déséquilibré mais également assez surprenant.

    A commencer par l’héroïne, littéralement fascinante. Besson sait choisir ses actrices et leur offrir de jolis rôles, on ne peut pas lui renier ça ! Ici Scarlett Johansson se révèle tout bonnement exceptionnelle … on a du mal en revanche à lui donner l’âge d’une étudiante mais elle est magnifique … même si je lui reproche d’être un peu trop exsangue et sèche (le rôle l’exige), il faut reconnaître qu’elle accomplit un énorme travail dans l’implication et la détermination qu’elle y met.

    Et finalement le film vaut surtout pour la qualité de son interprétation rigoureuse, volontaire et énergique.

    Mais que dire sur la surenchère de violence (utiliser son cerveau à 20 ou 30 % implique-t-il de tuer tout le monde sur son passage ?), que dire sur quelques scènes frôlant le ridicule, sur les incrustations inutiles (on dirait qu’il a voulu étoffer son film en y mettant du tout et n’importe quoi comme ça, en vrac, pour remplir), que dire sur les voix off prodigieusement agaçantes (à part les phrases introduisant et concluant le film sans lesquelles il n’aurait aucun sens, si tant est qu’on puisse lui en trouver un !)  …

    Heureusement que le dernier quart d’heure, s’orientant vers des considérations (méta)physiques pas inintéressantes, permettant moult fantaisies visuelles, s’axant sur un voyage intertemporel sidérant et sidéral, et se terminant sur une morale qui pourrait éventuellement se méditer, permet de quitter la salle relativement satisfait, surtout après avoir écouté jusqu’au bout la chanson qui illustre le générique de fin, une vraie bombe musicale…

    Le divertissement se laisse regarder avec plaisir mais il ne faut pas oublier que c’est du Besson, que ça pétarade à qui mieux mieux, que l’écriture est bâclée … j’aime pourtant son univers (car c’est un des seuls cinéastes qui peut prétendre avoir un univers) mais là où le bât blesse c’est sur la faiblesse de son scénario et sur son ton parfois un peu pompeux qui aurait mérité une dose d'humour et de légèreté pour donner un souffle d'air de temps à autre ... et c’est dommage tellement cet homme a du génie dans sa caméra et une perception réalistique rare et aiguë.

    Bref à voir pour Scarlett surtout … et pour les aspects purement techniques : l’image, le montage, le son, la musique ...

    Je suis sortie de la salle un peu déçue et surtout glacée jusqu'aux os, la climatisation était trop forte et je pense que cela m'a un peu gâché la séance, et qui explique peut-être que mon appréhension et ma compréhension de cette oeuvre en ont été altérées ... à revoir dans de meilleures conditions ... 


  • Commentaires

    1
    Elocin
    Dimanche 31 Août 2014 à 09:38
    Lucy
    J'avais vu la pub à la télé et pressée de voir ce film. Si j'ai bien aimé le sujet où peut nous conduire le développement de l'intelligence artificielle à outrance, la violence constante ne m'a pas emballée
    2
    Elocin
    Dimanche 31 Août 2014 à 11:25
    Lucy
    ... et alors que la moitié de la salle était déjà sortie, j'ai vraiment appréciée la chanson finale ! https://www.youtube.com/watch?v=4SS7zAnRYOA
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :