• MAINTENANT OU JAMAIS

    Synopsis : Quand on est une mère de famille, en principe, on ne braque pas les banques. Mais par les temps qui courent, ça peut être une solution pour assurer l'avenir de son foyer, et ne pas renoncer à ses rêves. Même si jouer les voleuses peut vite devenir dangereux, et les mauvaises rencontres se transformer en histoire d'amour…

    De Serge Frydman avec Leïla Bekhti, Nicolas Duvauchelle et Arthur Dupont

    Sortie le 3 septembre 2014

    J'aime Leïla Bekhti et Nicolas Duvauchelle, il n'en fallait pas moins pour me décider à aller voir ce film dont le pitch était plutôt attractif.

    Une femme ordinaire est soudain plongée dans une situation extraordinaire ... même si elle la provoque, peu à peu elle la subit pour en arriver même à la regretter ... 

    Toutefois, tandis que le réalisateur opte volontairement pour une économie d'écriture, et dans le scénario et dans les dialogues, les acteurs sont un peu livrés à eux-mêmes, en roue libre, et semblent bien maladroitement dirigés. En fait, la sensation qui prédomine c'est qu'on a la mauvaise impression qu'ils manquent singulièrement d'enthousiasme.

    Pourtant, l'histoire est assez prenante et on est vite happés dans le drame intimiste qui se noue ... car, qu'on ne se méprenne, ce film n'est pas un polar actif et dynamique, ce n'est pas un thriller ni un suspense (bon il y en a un peu vers la fin) ... il est assez chaotique, plein d'incohérences et peu crédible, lourd, lent, grave ... il s'appuie davantage sur la relation assez ambiguë entre ses deux personnages principaux qui se perdent en moult tergiversations et hésitations ("on le fait ou on le fait pas") et qui se parlent beaucoup avec les yeux.

    L'héroïne se débat entre son couple qui va mal, ses deux enfants qu'elle adore, son béguin pour son acolyte, son plan de néophyte, compliqué et malhabile, pour braquer cette maudite banque.

    Heureusement que Leïla Bekthi est là ... elle porte ce fim à bout de bras, toute seule, comme une grande, sur ses frêles épaules. Car Nicolas Duvauchelle, tout beau à tomber qu'il est, paraît bien fade à côté d'elle qui a une puissance et une rapidité de jeu considérables, passant avec facilité de son rôle de mère aimante et déstabilisée à celui de femme volontaire et sûre d'elle ... lui fait ce qu'il sait faire, sans plus, il est bon, on le sait, mais il ne se transcende pas outre mesure  ... côté masculin, je lui préfère Arthur Dupont qui a une bien jolie partition à défendre ... 

    Le film n'est pas si mal ... mais la tonalité générale est triste et grise ... il manque cruellement d'une émotion qu'on attend désespérément et qui ne vient donc jamais ... 

    A voir pour Leïla surtout.



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :