• PLAN DE TABLE

    Synopsis : Suite à un câlin bref, mais intense, la table dressée pour la noce est en désordre. La mariée court se recoiffer, tandis que l’homme replace les cartons sans respecter le plan de table. Le hasard fera-t-il bien les choses ? Ou bien devra-t-il donner un coup de main au destin ?

    De Christelle Raynal avec Audrey Lamy, Elsa Zylberstein, Franck Dubosc, Arié Elmaleh, Louise Monnot

    Sortie le 11 avril 2012

    Passer avec une telle aisance du petit au grand écran, Audrey Lamy l’a fait et prend peu à peu une place de plus en plus importante dans le cinéma français.

    J’y suis allée davantage donc pour le casting de choix que pour le pitch de départ, peu original et déjà traité moult fois (et de bien meilleure manière).

    Pas déçue donc car les acteurs sont tous excellents et donnent à leur personnage un poids non négligeable.

    Hélas, la mise en scène linéaire et banale n’est pas vraiment à la hauteur, alternant le bon et le moins bon, s’appuyant sur un scénario « hasardeux » … certes, me direz-vous, là est le sujet principal du film (quand le hasard fait bien – ou mal – les choses, que va-t-il donc arriver) mais il aurait fallu une écriture plus serrée et travaillée pour affiner l’intrigue qui part parfois un peu dans tous les sens, on s’y perd vite.

    Il recèle cependant quelques agréables surprises et un humour léger qui pointe par fulgurance son nez aux moments où on s’y attend le moins grâce à des dialogues justes, Audrey Lamy a une bien jolie partition et s’en sort magnifiquement.

    Poussant la caricature à son extrême, la réalisatrice (Christelle Raynal signe ici son premier long métrage) appuie le trait par des personnages souvent agaçants (Franck Dubosc puant d’orgueil (que je n’aime pas cet acteur en général j’évite habilement ses films, heureusement qu’ici il n’a qu’un petit rôle), Elsa Zylberstein terriblement énervante – elle me fait parfois penser, dans ce rôle, à Liliane de Scènes de ménage, lorsqu’elle pousse sa voix dans les aigus), des situations insolites (bien qu’assez ancrées dans la réalité, chacun pourra s’y retrouver) et par une intrigue à tiroirs par toujours facile à comprendre, répétitive, et qui finit par patiner un peu dans la semoule, faisant de son film un patchwork plus ou moins heureux.

    Il en reste une comédie chorale relativement sympathique, portée par de bons acteurs qui la sauvent (Louise Monnot et Shirley Bousquet toujours parfaites, pourquoi les voit-on aussi rarement ?), mais qui ne prête jamais à rire, à sourire peut-être à la toute rigueur, qui ne restera certes pas dans les annales du cinéma français.

    Pour un dimanche soir pluvieux à la télé éventuellement mais inutile de perdre son temps et son argent dans un ciné pour ça …

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :