• ROOM

    ROOM

     

     

     

     

     

     

     

     

    Synopsis : Jack, 5 ans, vit seul avec sa mère. Elle lui apprend à jouer, rire, comprendre le monde qui l'entoure. Un monde qui commence et s'arrête aux murs de leur chambre où ils sont retenus prisonniers, le seul endroit que Jack ait jamais connu.

    De Lenny Abrahamson avec Brie Larson et Jacob Tremblay

    Sortie le 9 mars 2016 

     

     

     

     

    Après ma trêve hivernale habituelle, motivée par le temps enfin printanier, de bonnes résolutions et l'excellente réputation de ce film, voilà que je reprends le chemin des salles noires.

    Tout auréolée d'un Oscar pour ce rôle, Brie Larson est de presque tous les plans, omniprésente alors que l'histoire se déroule grâce au récit et à l'imaginaire du petit garçon dont la langue et le langage sont volontairement (et astucieusement) elliptiques, personnifiant ainsi la "chambre" (Room), la "télé" .... qui deviennent acteurs à leurs côtés comme pour peupler leur monde isolé où ils vivent captifs.

    Le film se découpe en deux périodes ... la plus intéressante et anxiogène étant bien évidemment la première où l'on ne sort pas de la pièce misérable remplie de haine et d'amour, dont l'on devine très vite les contours et les limites ... la mise en scène habile permet de s'en échapper pourtant de temps à autre grâce aux prises de vue dans les coins et recoins, les placements de caméra qui s'évade parfois par la lumière du velux.

    Puis vient l'après et le difficile travail de résilience ... où l'on passe alors en mode "émotion" qui vous serre la gorge et vous tire les larmes, sans jamais tomber dans le pathos ni le voyeurisme malsain ... 

    Ce film s'inspire directement de faits horriblement réels, mêlant plusieurs affaires sordides d'enlèvement, séquestration, viols ... adapté d'un best-seller écrit par Emma Donoughe.

    C'est pourquoi il est empreint d'un réalisme saisissant, exhaussé par une prestation sans fard (dans tous les sens du terme) de Brie Larson sensationnelle en mère courage, qui s'est investie dans ce rôle à 100 % l'abordant avec une implication de tous les instants.

    Épaulée par un gamin d'une incroyable maturité et d'une intelligence hors norme, étoffant son personnage d'une force mentale extraordinaire.

    Voilà une oeuvre FORMIDABLE, MAGNIFIQUE et BOULEVERSANTE qu'il ne faut assurément pas manquer, ne serait-ce que pour le couple mère-fils qui lui octroie tout son pouvoir émotionnel.

    Et il faut être attentif au gros plan final sur le visage de cette maman qui termine sa reconstruction par un mot murmuré à peine perceptible mais qui donne toute son intensité et sa raison d'être à tout le reste du film.

    De toute façon, me concernant, dès que je verse une larme, c'est gagné ... le film me prend alors par la main, me met dans sa poche en une seconde, et me le fait placer dans ma liste des "incontournables" ... 

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :