• SCREAM 4

    Synopsis : 10 ans se sont écoulés depuis les terribles meurtres commis par Ghostface. Sidney Prescott est parvenue à tourner la page mais c’est tout de même avec appréhension qu’elle retourne à Woodsboro pour le lancement de son premier roman. Ses retrouvailles avec sa cousine Jill ainsi qu’avec le duo de choc Dewey et Gale seront de courtes durées : Ghostface est de retour mais cette fois-ci les règles vont changer.

    De Wes Craven avec Neve Campbell, David Arquette, Courteney Cox, Emma Roberts, Rory Culkin

    Nouveauté

    Interdit au moins de 12 ans


    Spectateurs, on vous ment ! Ce film n'est pas un film d'horreur mais un film comique. J'avoue avoir plus ri que eu peur ... !! qu'est-ce que j'ai rigolé .. !!

    Car Wes Craven aborde son "on prend les mêmes et on recommence ... ou pas" et/ou son "rira bien qui rira le dernier" sous un angle inattendu, par déjà un début énormissime qui vous laisse sur le cul avant même que le générique ne se déroule (non mais lequel est le début duquel ou la fin de l'autre ???)

    Il délivre des dialogues "aux petits oignons" qui vous font éclater de rire et atténuent par là même les séquences "horreur et frissons" qui en deviennent plus digestes ... ou presque.

    Après une trilogie plus ou moins réussie, le premier était excellent mais les deux suivants un peu un ton en-dessous, ce quatrième opus se révèle unique et inédit, Wes Craven réinventant avec humour et dérision les codes habituels du genre, bousculant le spectateur en jouant avec ses nerfs et ses zygomatiques, et en modernisant le tout par l'évolution du média Internet, l'utilisation accrue des portables et webcams, mais surtout et essentiellement par une réalisation vive et audacieuse.

    "Une grande partie de cette histoire repose non seulement sur l’effet qu’ont les films d’horreur sur ces personnages, mais aussi sur la place qu’occupe Internet et les rapports entre le cinéma et Internet. Robbie est celui qui peut faire le joint entre les deux générations. Eric s’est beaucoup amusé avec son rôle" précise le réalisateur.

    Il dynamite sa réalisation par l'intervention des caméras des protagonistes, s'appuie sur l'interprétation de ses personnages récurrents ainsi que sur celle de nouveaux arrivants venus tout droit des séries télés à succès (Emma Roberts la nièce de Julia (Allie Singer), Hayden Pannetiere (Heroes), Mary Mc Donnell (Battlestar Galactica), Alison Brie (Mad Men), Adam Brody (Newport Beach), Marley Shelton (Eleventh Hour), Erik Knudsen (Jericho), Kristen Bell (Veronica Mars et Heroes), Anna Paquin (True Blood)) sans oublier Rory Culkin, frère de Macauley ... 

    Wes Craven réalise un engrenage bien huilé, les crimes s'emboîtant les uns dans les autres comme les pièces d'un puzzle, ménage ses effets (parfois un peu trop gores !!) et redouble d'efforts sur les rebondissements et autres surprises de son intrigue.

    Le tout est d'une efficacité redoutable, super bien écrit et dialogué, habilement construit, cynique voire parfois caustique, presque même auto-parodique, l'humour noir est ici un des acteurs du film et la révélation est tout à la fois attendue (car difficile d'imaginer que cela aurait pu être autrement) et surprenante (car on n'a, à nul moment, d'indice nous permettant de deviner), certaines scènes sont dantesques et subtilement horribles mais c'est tellement dingue ... (j'avoue m'être caché les yeux une fois quand même tant l'autre est complètement chtarbé) ..

    Bref on a les héros gentils et vulnérables et les méchants odieux et increvables jusqu'à la fin limite dérangeante mais ô combien intelligente.

    Totalement jubilatoire, vous laissant un goût acide dans la bouche sur une morale pas si anodine et la crainte de répondre au téléphone !!!


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :