• SEA NO SEX AND SUN

    Synopsis : La Bretagne, le mois de Juillet, Carnac-Plage. Alex, 20 ans, saisonnier au Tennis-Club, profite de sa liberté, sort, fait des rencontres. Guillaume, 35 ans, vient en vacances avec sa femme et sa fille. C’est ici qu’il a passé ses meilleurs étés lorsqu’il était jeune. Pierre, 50 ans, récemment divorcé, séjourne avec ses deux enfants et espère renouer avec eux. "Sea, no sex and sun" évoque les déboires de trois hommes de générations différentes, confrontés à leurs désirs et à la difficulté de les assouvir. Une comédie qui se moque gentiment des hommes, éternels insatisfaits. Finalement, un film sur l’acceptation de soi et le renoncement. L’été sera chaud… mais pas trop !

    De Christophe Turpin avec Fred Testot, Julie Ferrier, Antoine Duléry et Arthur Mazet

    Sortie le 9 mai 2012

    Oh que voilà un joli petit film d’été tout bête, tout simple et sans prise de tête.

    Son originalité réside dans le parallélisme entre les trois histoires qui semblent se dérouler corrélativement (certaines scènes sont identiques où ne changent que les protagonistes) mais qui s’avèrent, par extension et extrapolation, être l’histoire d’un seul homme aux différents âges de sa vie.

    On navigue dans le genre suranné d’un « Hôtel de la plage » ou autre dans la même lignée, très en vogue dans les années 70, et il ne faut pas s’attendre à une étude psychologique ou sociologique poussée, mais la comédie est loin d’être désagréable …

    Ensoleillée, douce, plaisante et auréolée d’une pléiade de bons acteurs, elle nous emmène en vacances le temps d’une séance : des beaux décors naturels dans une Bretagne bien éclairée et une bande musicale très agréable, abordant par ailleurs avec justesse les thèmes classiques et récurrents tels l'éternel désir masculin, l'usure du mariage, l'infidélité, le mensonge ou encore le démon de midi …

    Il ne faut pas être trop regardant sur le scénario léger, la réalisation complaisante et les dialogues édulcorés, mais on perçoit une certaine sensibilité et sincérité chez le cinéaste et chez les acteurs (Fred Testot encore !!! décidément il est partout en ce moment) qui offrent des prestations plus qu’honorables, nous permettant de passer un bon moment sans s’ennuyer une seule seconde : outre Fred Testot, on peut y croiser Antoine Duléry, Arthur Mazet (une révélation), Patrick Bouchitey, Armelle Deutsch, Julie Ferrier (cela faisait longtemps qu’on ne l’avait pas vue et c’est bien dommage, je l’adore), sans oublier Daphné Chollet (ex-présentatrice météo pour Canal +) …

    Christophe Turpin, un peu paresseux sur cette affaire, aurait pu mettre un peu plus de rigueur et de consistance dans son écriture et sa réalisation mais on sent en lui un vrai potentiel, en espérant que son prochain long métrage soit davantage travaillé et épuré de certaines facilités et vulgarités (deux ou trois scènes ici sont de mauvais goût et quelque peu douteuses).

    Sympa, sans plus mais sympa …

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :