• STAR TREK INTO DARKNESS

    Synopsis : Alors qu’il rentre à sa base, l’équipage de l’Enterprise doit faire face à des forces terroristes implacables au sein même de son organisation. L’ennemi a fait exploser la flotte et tout ce qu’elle représentait, plongeant notre monde dans le chaos… Dans un monde en guerre, le Capitaine Kirk, animé par la vengeance, se lance dans une véritable chasse à l’homme, pour neutraliser celui qui représente à lui seul une arme de destruction massive.

    De J.J Abrams avec Chris Pine, Zachary Quinto, Benedict Cumberbatch et Zoe Saldana

    Sortie le 12 juin 2013

    S'il est un film à voir en 3D cet été, c'est assurément celui-là car oui ici la 3D a vraiment un sens et prend vraiment tout son sens.

    Voici le "blockbuster" (c'est donc la suite du premier reboot sorti en 2009 qui avait réalisé d'excellents scores au box office international) tel qu'on le conçoit et l'imagine, un film à grand spectacle et un pur divertissement de haute volée, superbement mis en scène et réalisé, doté d'effets spéciaux sensationnels et époustouflants.

    Courses-poursuites spatiales hallucinantes, sauts, plongées, chutes libres, batailles, combats, rebondissements, rythme trépidant, énergie folle, une petite dose d'humour judicieusement placée, un gentil très gentil, un méchant très méchant, un ami un vrai ... tous les ingrédients sont là pour embarquer le spectateur dans un prodigieux voyage inter-galactique.

    On passera outre les quelques (rares) scènes de blabla (certaines n'apportent rien à l'intrigue et ne sont pas, qui plus est, toujours bien dialoguées), une histoire basico-basique, et un scénario un peu bancal de temps à autre, car visuellement le film est tout simplement magnifique, éblouissant. J.J Abrams peut désormais s'aligner avec orgueil et fierté sur les Spielberg, Lucas, Cameron, .... Il a acquis une maîtrise parfaite nous proposant ici une réalisation réellement aboutie et soignée, privilégiant les séquences en "mode réel" (acteurs attachés à des harnais lorsque le vaisseau spatial endommagé tangue et vire dans tous les sens) plutôt qu'en "fond vert" et en "performance capture" pour apporter davantage de réalisme, nous baladant de décors fabuleux en décors fabuleux, jusqu'à un générique final à ne louper sous aucun prétexte.

    La 3D nous permet d'être en plein cœur de l'action, nous sommes non seulement spectateur mais également acteur, aux côtés des comédiens qui s'investissent à 200 %.

    Celui qui assurément sort du lot est le héros, campé par un Chris Pine impliqué et absolument renversant. Et le voir dans toutes ses dimensions, j'avoue, c'est quelque chose de particulièrement troublant. Ces yeux, cette bouche, ce sourire (comment dire ... gloups !! bon il ne remplacera jamais Bradley dans mon cœur, mais il est très agréable à regarder et on ne va certes pas bouder son plaisir ! n'est-ce pas mesdames !?) ... Il se donne vraiment à fond dans son rôle et passe avec une aisance folle des scènes d'action aux scènes émotionnellement intenses (la fin ouh la la je défie quiconque de garder les yeux secs ...).

    Mais les autres acteurs sont loin d'être des faire-valoir (à part les deux rôles féminins effacés, c'est dommage car les deux actrices sont également très bien ...). Benedict Cumberbatch a une présence rare, il dégage vraiment quelque chose de singulier, il a un faciès très spécial, et s'avère de fait assez fascinant. 

    Zachary Quinto endosse encore une fois le costume de Monsieur Spock, son personnage est ici étoffé et sa relation avec Kirk est particulièrement approfondie, donnant d'ailleurs la scène la plus émouvante du film ...  

    Bref, plus de deux heures de "plein les yeux" et "plein les oreilles" (excellente bande-son au demeurant) ... 

    Un troisième pourrait bien suivre ... et pour ma part, ce ne sera pas de refus !

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :