• SUR LA PISTE DU MARSUPILAMI

    Synopsis : Quand Dan Geraldo, reporter en quête de scoop, arrive en Palombie, il ne se doute pas qu’il va faire la plus incroyable des découvertes… Avec Pablito, guide local plein de ressources, ils vont aller de surprise en surprise au cours d’une aventure trépidante et surtout révéler une nouvelle extraordinaire : Le Marsupilami, animal mythique et facétieux, existe vraiment !!!

    De Alain Chabat avec Alain Chabat, Jamel Debbouze, Géraldine Nakache, Fred Testot, Lambert Wilson

    Sortie le 4 avril 2012

    Quand Chabat fait du Chabat ça ne peut donner qu’un film bourré d’imagination et d’humour.

    Fan de la première heure de LES NULS, je suis assidument la carrière de cet acteur – auteur - réalisateur de près, ayant adoré La Cité de la Peur qui présageait déjà du « style Chabat », son Didier ou son célèbre Asterix et Obelix : Mission Cléopâtre (son plus grand succès à ce jour avec ses 14 millions d’entrées), tous finement écrits et hilarants.

    Son Marsupilami ne déroge pas à la règle. Il n’était pas forcément aisé de se plonger ainsi à corps perdu dans un tel projet qu’Alain Chabat porte en lui depuis plusieurs années, il réussit habilement son pari.

    Le film est donc un mélange savant et subtil entre humour déjanté, deuxième degré, aventures, spectacle et grands numéros d’acteurs.

    On n’échappe bien sûr pas aux références scatologiques ou même parfois scabreuses – mais quand on connaît l’humour de Chabat on sait à quoi s’attendre – mais le film est un heureux fourre-tout de tout et n’importe quoi, y’a du à prendre et à jeter peut-être, mais chacun y trouvera son bonheur.

    Chabat laisse libre cours à ses idées des plus farfelues et manie avec  dextérité son sens aigu de la dérision et son cynisme, ici toutefois édulcoré mais toujours présent, pour mettre en scène des situations rocambolesques, des séquences improbables, des personnages loufoques et caricaturaux, d’excellents gags (quelques-uns sont nettement plus drôles que d’autres un peu indigestes voire totalement cons mais la connerie d’Alain Chabat est intelligente) tout en respectant l’esprit et l’âme de la BD ainsi que ses codes de moralité (pas de mort, pas de sang, pas de violence, pas de vulgarité – bien qu’une scène soit limite mais les enfants semblent ne pas vraiment comprendre ce qui se passe tandis que les adultes sont écroulés de rire).

    Librement adaptée de la célèbre BD de Franquin, la comédie s’avère donc des plus réussies, délirante, jubilatoire, colorée, pittoresque et atypique portée par des acteurs investis : le plus marquant est sans nul doute Lambert Wilson qui délivre une prestation drôlissime et inattendue, Jamel Debbouze est dans son registre de prédilection mais le fait toujours très bien, formant avec son complice Chabat un duo d’une vraie force comique, Fred Testot est toujours aussi bon, Géraldine Nakache ravissante … sans oublier bien sûr le personnage principal, le Marsupilami, adorable et craquant, conçu et filmé en images de synthèse, c’est assez bluffant …

    Un divertissement rafraîchissant et extravagant, un grand délire qui ressemble parfois à une cour de récréation mais à l’écriture brillante (tant le scénario que les dialogues qui font mouche à chaque réplique), à la réalisation maîtrisée, à l’image soignée (premier film français à être réalisé en IMAX), aux effets spéciaux spectaculaires, aux décors luxuriants …

    A voir en famille puisqu’il s’adresse tout à la fois aux enfants qui savoureront les péripéties de la bestiole qu’aux parents qui apprécieront les clins d’œil et diverses références plus pointues.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :