• THE DARK KNIGHT RISES

    Synopsis : Il y a huit ans, Batman a disparu dans la nuit : lui qui était un héros est alors devenu un fugitif. S'accusant de la mort du procureur-adjoint Harvey Dent, le Chevalier Noir a tout sacrifié au nom de ce que le commissaire Gordon et lui-même considéraient être une noble cause. Et leurs actions conjointes se sont avérées efficaces pour un temps puisque la criminalité a été éradiquée à Gotham City grâce à l'arsenal de lois répressif initié par Dent. Mais c'est un chat – aux intentions obscures – aussi rusé que voleur qui va tout bouleverser. À moins que ce ne soit l'arrivée à Gotham de Bane, terroriste masqué, qui compte bien arracher Bruce à l'exil qu'il s'est imposé. Pourtant, même si ce dernier est prêt à endosser de nouveau la cape et le casque du Chevalier Noir, Batman n'est peut-être plus de taille à affronter Bane…

    De Christopher Nolan avec Christian Bale, Tom Hardy, Anne Hathaway, Marion Cotillard, Joseph Gordon-Levitt

    Sortie le 25 juillet 2012

    J'avais déjà trouvé les deux précédents de la trilogie trop longs, j'aurais dû écouter mon instinct qui me soufflait que je souffrirais ici des presque trois heures de film (2h44 pour être précise) ... en général, les métrages de plus de deux heures montrent à un moment donné inévitablement des signes de faiblesses et/ou des pertes de rythme - ou bien moi je baisse d'attention -, chefs d’œuvre exclus.

    Celui-ci ne déroge pas à la règle (et n'en est pas un ... de chef d’œuvre je veux dire !) et à l'instar des précédents, la première heure est plus que laborieuse, les soixante-quinze premières minutes auraient pu être condensées en quinze. De ce fait, l'ennui s'installe, il ne se passe pas grand chose malgré une scène d'ouverture spectaculaire, ça parle beaucoup, c'est lent, c'est sombre. La voix métallique et caverneuse (oui je sais c'est normal et fait exprès !!) du méchant est vite agaçante (au bout de dix minutes je n'en pouvais déjà plus !! et en prime, celle de Batman n'est guère plus agréable) et on a bien du mal à accrocher.

    Il faut attendre presque la moitié du film pour qu'enfin il se passe quelque chose d'intéressant qui réveille un peu les rétines.

    Alors certes le scénario s'inscrit naturellement dans la cohérence des deux premiers et conclut de belle manière la trilogie, se révèle complexe, dense et profond, s'attardant davantage sur le personnage de Bruce Wayne que sur Batman en lui-même (qu'on ne voit que très peu dans le film, il faut attendre la fin) et approfondit les tourments, les angoisses et les questionnements du héros de façon très pertinente et lucide (et c'est ce qui est ici le plus intéressant), certes la réalisation de Christopher Nolan est toujours aussi époustouflante et visuellement flamboyante, certes certaines séquences sont hallucinantes, mais pour moi c'est insuffisant pour me captiver pendant deux heures quarante-cinq.

    La dernière heure de film révèle de bien belles choses et de vraies scènes d'action pure mais le mal était fait, dommage.

    N'en reste pas moins que les acteurs sont corrects mais sans plus : Christian Bale un peu trop éteint, Anne Hathaway un peu trop allumeuse, Marion Cotillard un peu trop inutile (euh c'est moi ou elle joue mal ? elle m'a habituée à beaucoup mieux), Tom Hardy un peu trop masqué (Joseph Gordon-Levitt s'avère le meilleur) ... et que Christopher Nolan marque son film de son empreinte, il a un univers unique, il faut bien l'avouer, on ne peut le nier, et il propose encore une fois un exercice de style classieux.

    Voire toutefois quelque peu pompeux. Ce n'est pas un film de super héros dynamité, c'est un film d'atmosphère, introverti et obscur, tout en retenue et en introspection psychologique, qui n'atteint jamais de paroxysme émotionnel, et qui est surtout un peu trop sérieux (quelques onces d'humour et de légèreté auraient été bienvenus) (et je pense qu'il ne s'adresse pas aux jeunes enfants - moins de dix ans s'abstenir). Je pense surtout qu'il s'ancre un peu trop dans le réalisme et en perd donc fatalement de la magie des films du genre. Ce n'est pas un divertissement, c'est une prise de tête !!

    En fait, je trouve ce long métrage (dans toutes les acceptions du terme) péjorativement ambitieux, assez puant de prétention et manquant d'un leader charismatique (Heith Ledger est et restera à tout jamais irremplaçable).

    Et que je te mets des effets par ici, et que je t'offre un casting cinq étoiles par là (ne pas oublier au générique Gary Oldman, Morgan Freeman ou encore Liam Neeson), et que je te filme des trucs improbables ...

    Bref, je suis plus que circonspecte et désappointée (je dois être une des rares, vu les chiffres du box office plus qu'impressionnants et les dithyrambes qu'on peut lire un peu partout sur le net - ce qui m'a d'ailleurs incitée à finalement y aller).

    Eh, Monsieur Cadbury, le même en deux heures c'est possible ???!!


  • Commentaires

    1
    mokette
    Dimanche 12 Août 2012 à 23:36
    The Dark Dark...
    j'hésitais à aller le voir, parce qu'on entend pas que des bonnes critiques... non t'es pas la seule à penser ça ! j'ai déjà un peu de mal avec Nolan !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :