• THOR

    Synopsis : Au royaume d’Asgard, Thor est un guerrier aussi puissant qu’arrogant dont les actes téméraires déclenchent une guerre ancestrale. Banni et envoyé sur Terre, par son père Odin, il est condamné à vivre parmi les humains. Mais lorsque les forces du mal de son royaume s’apprêtent à se déchaîner sur la Terre, Thor va apprendre à se comporter en véritable héros…

    De Kenneth Branagh avec Chris Hemsworth, Natalie Portman, Anthony Hopkins et Tom Hiddleston

    Nouveauté

    Voilà bien longtemps que je n'avais pas vu un tel film à grand spectacle. Des effets spéciaux époustouflants, une image en 3D superbement exploitée - malgré quelques flous inévitables - se basant essentiellement sur les profondeurs et les perspectives (pas de trucs qu'on se prend dans les yeux ou dans la tête !!), des décors splendides. L'histoire, très shakespearienne (Kenneth Branagh est LE spécialiste du genre et nous offre une plutôt bonne adaptation du comic) passe en second plan et n'a ici que peu d'importance (d'ailleurs le scénario tient sur une ligne), la réalisation prime (même si certains face-à-face ont un côté théâtral et une intensité particulière et que le cinéaste explore subtilement les relations paternelles et fraternelles avec un oeil plus qu'avisé).

    Kenneth Branagh sait filmer, c'est une certitude, tout en gardant son style et sa personnalité, même s'il est davantage inspiré par la planète extraterrestre. Il utilise à outrance non seulement les effets pyrotechniques mais aussi les effets de plongée et de contre-plongée, filmant ses personnages du bas vers le haut pour leur conférer force et gigantisme. Il a particulièrement soigné l'esthétique des scènes se déroulant sur Asgard, les cieux sont magnifiques, étoilés et surnaturels, les eaux noires et effrayantes sont fascinantes, le château, le pont et alentours sont grandioses, le désert de glace est fantastique, tandis qu'il a travaillé davantage sur la psychologie de son héros lors des scènes se déroulant sur terre.

    Il alterne les scènes d'action visuellement sublimes avec des tirades quasi-lyriques (parfois frisant tout de même le ridicule et l'ennui dans les premières vingt minutes surtout - un peu de mal à entrer dans le film, j'ai trouvé que ca parlait un peu trop !! -), affrontements dantesques avec des créatures étranges aux pouvoirs hallucinants, combats entre le bien et le mal personnifiés par les deux frères ennemis.

    Le réalisateur a par ailleurs le bon goût d'apporter à son intrigue et à ses dialogues une bonne dose d'humour qui donne à son film un ton délicieusement décalé et drôle (toutes les séquences sur terre où son personnage est complètement perdu et passe pour un fou furieux, se retrouvant souvent dans des situations incongrues, prêtent volontiers à rire !!).

    Il a su également s'entourer de bons acteurs : Chris Hemsworth en super héros divin qui devient un super man (en deux mots) sans aucun pouvoir sur terre, privilégiant par là-même son "humanité" et sa soudaine "normalité", m'a décroché la machoire toutes les deux secondes, il est beau comme un Dieu, diablement bien charpenté, son regard bleu lagon est transperçant. Il est vraiment "thoride" !! (il a subi un entraînement intensif de plusieurs mois, et ça se voit ... et se savoure !!).

    Il explique : "L’intérêt du film réside dans la leçon d’humilité donnée à Thor. C’est d’abord un jeune homme effronté dont les pouvoirs surnaturels sont nombreux. Lorsqu’il tient tête à son père, il écope en guise de leçon d’un exil sur Terre : il se retrouve sur le même plan que les autres êtres humains, c’est-à-dire mortel. Kenneth nous a dit dès le début que c’était avant tout l’histoire d’un père et de son fils. La toile de fond est fantastique mais ce sont les rapports humains qui sont au cœur du film".

    Tom Hiddleston, plus sombre, n'est pas mal du tout non plus (c'est une lutte sans merci entre yeux bleus !!). "Il nous fallait quelqu’un qui ait une grande faculté d’adaptation et qui n’ait pas peur d’interpréter un personnage à la personnalité complexe comme Loki. Et l’alchimie fonctionnait merveilleusement avec Chris : ce sont tous les deux des types baraqués, on peut croire qu’ils sont frères, leurs qualités sont complémentaires tout en permettant de les distinguer".

    Par contre, Natalie Portman n'est pas ici dans son meilleur rôle, loin de là (elle ne peut faire oublier d'un claquement de doigts son extraordinaire prestation de Black Swan), mais elle est toutefois adorable et la demoiselle Kat Dennings est excellente.

    A noter aussi la présence d'Anthony Hopkins, majestueux, qui dit du réalisateur "C’est un homme très attachant et brillant. Un acteur formidable et un grand metteur en scène. C’est l’un de ces types irrésistibles qui pensent que quand on le veut vraiment, on peut faire quasiment n’importe quoi. Et il se donne à fond - c’est sa personnalité. J’ai passé l’un des meilleurs moments de ma vie à travailler sur ce film." ; et de Rene Russo qu'on n'avait pas vue à l'écran depuis des lustres !!

    C'est vraiment un film spectaculaire qui se regarde jusqu'au bout, jusqu'à la fin de la fin même après la toute fin de la fin du générique de fin, d'une part parce qu'il est très beau à regarder (le début du générique), d'autre part parce que la chanson signée Foo Fighters est très réussie et enfin, après le tout dernier mot de la fin, vient se greffer une scène d'introduction à une prévisible suite (la Marvel's touch !!).

    Je me suis vraiment laissée entraîner dans le voyage intergalactique avec plaisir, c'est un vrai régal pour les yeux et les oreilles, et ce Chris Hemsworth m'a tuée !!



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :