• TRON LEGACY

    Synopsis : Sam Flynn, 27 ans, est le fils expert en technologie de Kevin Flynn. Cherchant à percer le mystère de la disparition de son père, il se retrouve aspiré dans ce même monde de programmes redoutables et de jeux mortels où vit son père depuis 25 ans. Avec la fidèle confidente de Kevin, père et fils s'engagent dans un voyage où la mort guette, à travers un cyber univers époustouflant visuellement, devenu plus avancé technologiquement et plus dangereux que jamais...

    De Joseph Kosinski avec Jeff Bridges, Garrett Hendlund et Olivia Wilde                                                     

    Nouveauté


    Tron Legacy est le deuxième opus d'un film des années 80 devenu culte après toutefois un échec en salles plus que cuisant, précurseur toutefois d'une ère cinématographique nouvelle puisque ce fut le premier film de science-fiction exploitant les fonds verts pour les effets spéciaux.

    J'ai bien dû voir en son temps le premier qui n'avait donc pas marqué mon esprit et ... je pense que j'oublierai celui-ci tout pareil !

    Car malgré de louables efforts et pléthore d'effets spéciaux, visuels et lumineux, ce film manque cruellement d'un solide scénario et de dialogues convainquants, plus souvent pathétiques que palpitants.

    Autant l'image est forte et magnifique, la 3D étant ici superbement exploitée (comme dans Avatar) jouant sur les contrastes, les profondeurs et les perspectives,  jamais agressive, souvent suggestive, autant le reste laisse vraiment à désirer.

    Alors oui, les yeux et les oreilles sont continuellement sollicités mais par contre les neurones sont en état de repos complet ! Je me suis ennuyée par moments, limite endormie !

    Les acteurs ne sauvent même pas l'affaire. Jeff Bridges reprend son rôle se complaisant dans la facilité et sans aucune surprise. Garret Hendlund, bien que mignon comme tout, prouve davantage ses talents de cascadeur que de comédien, se contentant d'illuminer de l'extérieur et non de l'intérieur ! Quant à la demoiselle Olivia Wilde, sa coupe de cheveux destructurée, à l'instar de son jeu, n'est pas du meilleur effet et m'a considérablement perturbée, un peu obnubilée par cette incongruité capillaire !

    Bref, malgré quelques séquences fabuleusement bien réalisées, somptueuses et époustouflantes (les combats et autres courses poursuites), pleines d'idées fort originales (les motos virtuelles ...), la seule chose que je retiendrai du film est la musique transcendante et transportante de Daft Punk.

    Qui m'aurait dit il y a encore à peine dix ans en arrière (à l'époque j'écoutais encore Céline Dion, Lara Fabian et Pascal Obispo) que j'aimerais autant l'électro-rock à l'approche de la cinquantaine !?? (et j'ai écouté White Lies en rentrant qui viennent d'ailleurs de sortir un nouvel album Ritual ... si vous aimez le bon rock anglais des familles je vous le conseille - ah et j'ai arrêté Céline Dion et Lara Fabian aussi et reste fidèle aux seuls trois premiers albums d'Obispo).

    Bref, le film ne vaut que pour sa bande son et pour ses effets spéciaux mais faut pas chercher midi à quatorze heures, je note un zéro pointé pour le scénario au ras des pâquerettes et qu'on ne me dise pas qu'il faut y chercher des métaphores ou des messages cachés dans les tréfonds des deuxième ou troisième degrés ... !! enfin moi je ne les ai pas trouvés en tout cas ! car pour comprendre l'importance de l'ère informatique dans nos vies ou son évolution depuis ces dernières décennies, j'ai pas attendu de voir Tron Legacy !!

    Bon pour résumer, si vous voulez secouer vos neurones changez de salle ou achetez vous un album de Daft Punk !!


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :